• Vers le site de la Préfecture d'Ille et Vilaine
  • Vers le site de la CAF d'Ille et Vilaine
  • Vers le site du conseil général d'\Ille et Vilaine
  • Vers le site de Rennes Métropole

Insertion

Projets sociaux des aires d’accueil

Si l’accueil des gens du voyage implique d’offrir des conditions de stationnement et d’installation satisfaisantes, il doit également permettre aux familles accueillies d’avoir accès aux services publics et privés, au travail, à l’enseignement, aux prestations sociales.

Ainsi, tout projet d’aire d’accueil doit comporter un volet relatif aux actions socio-éducatives qui font partie intégrante de l’accueil des gens du voyage.

  • Le schéma départemental définit la nature des actions à caractère social destinées aux gens du voyage qui fréquentent les aires d’accueil (article 1 de la loi du 5 juillet 2000).
  • Les modalités de mise en œuvre des actions de caractère social mentionnées à l’article 1er dont le financement incombe à l’Etat, au département et, le cas échéant, aux organismes sociaux concernés dans le cadre de leurs compétences respectives, sont fixés par des conventions passées entre ces personnes morales et les gestionnaires des aires d’accueil prévues par le schéma départemental (article 6 de la loi du 5 juillet 2000).

Ce volet relatif aux actions socio-éducative a pour objectifs:

  1. de créer de bonnes conditions d’accès aux équipements urbains (scolaires, sportifs, culturels …), aux dispositifs sociaux et administratifs de droit commun, aux activités économiques;
  2. de prévoir l’accompagnement social nécessaire aux familles en difficulté;
  3. de développer une fonction de médiation entre les familles et les partenaires locaux, notamment les services prestataires, administratifs, sociaux et éducatifs;

Il s’agit notamment de veiller à assurer :

  1. la pré scolarisation, la scolarisation, la formation professionnelle, l’alphabétisation des adultes;
  2. l’accès aux soins et la promotion de la santé des familles;
  3. l’accès aux droits sociaux , aux prestations administratives;
  4. l’accès aux équipements de proximité (écoles, bibliothèques, équipements de sport, centre de formation professionnelle …).

Ces actions seront à mener autant que possible dans le cadre du droit commun par les travailleurs sociaux et les associations à vocation générale.

L’élaboration du projet socio-éducatif nécessite la concertation préalable d’un large partenariat composé des collectivités territoriales, des représentants des usagers, des organismes sociaux concernés, des services de l’Etat. Cette concertation doit être large et régulière tout au long de l’élaboration du projet, de sa mise en oeuvre, du suivi et de l’évaluation de l’opération.

Ressources

  • études sur l’insertion professionnelle des gens du voyage

Intervention pôle social du GIP AGV 35 sur le département